Propos sur la pédagogie

Vous trouverez ici quelques-unes de mes opinions en matière de pédagogie (et je vous recommande au passage la lecture de Propos sur le pouvoir d'Alain).

La pédagogie est une science

Les discussions entre enseignants concernant la pédagogie peuvent facilement tourner au café du commerce. Il est important de ne pas oublier que les méthodes pédagogiques peuvent être évualées scientifiquement et qu'il est possible de dépasser l'étalage d'opinions et d'expériences. C'est ce Markus Brauer rappelle dans son livre "Enseigner à l'université : Conseils pratiques, astuces, méthodes pédagogiques".

À noter que ce qui suit reste du domaine de l'opinion.

La diversité fait du bien aux étudiant.e.s

Tous les enseignant.e.s ne sont pas "branchés" pédagogies "modernes". Heureusement. Imaginons un instant que l'intégralité des enseignant.e.s décide que les mots-croisés sont un ingrédient indispensable d'un bon cours, les étudiant.e.s finiront par ne plus s'y intéresser.

Au delà de cette vision totalitaire de l'enseignement, il existe une diversité dans les façons d'enseigner qui s'agence bien avec la diversité des façons d'apprendre.

Le rôle des comptes-rendus de TP

À mon sens, demander un compte-rendu de travaux pratiques aux étudiant.e.s poursuit deux buts :

  1. Permettre aux étudiant.e.s de symboliser l'avancée de leurs travaux dans un objet concret.
  2. Permettre à l'enseignant.e de se faire rapidement une idée de l'avancement des travaux et de la compréhension des mécanismes par l'étudiant.e.

Pour faire cela, le sujet de TP devrait donc comporter des questions des types suivants :

  1. Manipulation, observation. Des questions simples. On exécute des tâches, on note des résultats.
  2. Lien avec la discipline. Des questions faisant appel à la mémoire. On va chercher dans son dernier cours, TD ou TP quelque chose en lien avec la manipulation.
  3. Réflexion, explication, prédiction. Des questions qui demandent d'être capable d'élaborer à partir de ses constats et de ses savoirs.

La catégorie (a) est une vérification basique que l'étudiant.e suit le déroulement prévu du TP. C'est utile pour l'enseignant.e et pour l'étudiant.e. La catégorie (b) donne de la valeur au reste du cours et assure l'existence d'un lien entre la pratique et la théorie. C'est utile pour l'enseignant.e et pour l'étudiant.e. La catégorie (c) distingue ce qui est compris de ce qui ne l'est pas. On peut "cuisiner" un.e étudiant.e sur ce genre de question.

La place de l'amphi dans l'enseignement

En IUT, les contraintes antagonistes sur le volumes d'heures à recevoir avant l'obtention du diplôme et sur budget pour assurer ces heures impose l'existence de cours assurés en amphi (80 à 50 étudiants).

Ce type d'enseignement est réputé (à juste titre) pour être peu efficace. Il convient d'utiliser ce temps de façon interactive.