Plateforme CloudMIP

Responsable :  François THIéBOLT

CloudMIP est une plateforme de cloud généraliste dont l’achat effectué en 2011 a été pris en charge par le GIS France-Grilles. L’un des objectifs de ce GIS est la mise à disposition de la communauté scientifique d’un ensemble de plateformes de cloud réparties sur tout le territoire. Le second objectif, dont la mise en œuvre est toujours en cours, est de fédérer toutes ces plateformes de Cloud et de les rendre ainsi accessible simplement via une UI déchargeant l’utilisateur du choix des sites pour ses expérimentations.

La plateforme CloudMIP est ouverte à toutes collaborations liées au domaine de la recherche ainsi qu’aux enseignements (sur une période bornée). Par le passé, cette plateforme a été utilisée par l’ANR MéteoSwift et le projet FabSpace 2.0. Plus récemment, suite à une demande transmise par le GIS France-Grille, nous avons déployé une VM pour l’ANR GWAS mené par l’INRAE. À noter également une collaboration en neurosciences avec le CHU Rangueil autour de l’analyse de fichiers WSI (scan). Enfin, le projet ANR DataZero a également fait usage de la plateforme.

Positionnement de la plateforme par rapport aux plateformes locales et nationales existantes

Il est certain que les offres Cloud Amazon et OVH présentent un attrait certain pour nombre d’entre-nous du fait notamment des contraintes réseaux fortes imposées par la DSI : certains projets, en écologie notamment, utilisent les VMs OVH du fait de leur très bas coût et de leur large ouverture d’accès. Par rapport à la plateforme Grid5000 qui elle aussi propose un système de déploiement d’une infrastructure de cloud, la différence réside ici dans la capacité qu’à CloudMIP à proposer et à maintenir des VMs sur une durée beaucoup plus longue (2 à 3 ans par exemple). Par ailleurs, CloudMIP propose également un espace de stockage persistant pour les données utilisateurs.

Sur le plan de l’enseignement, la FSI dispose d’une plateforme VMWare qui n’est cependant pas adaptée à ce que les étudiants déploient eux-mêmes leurs VMs ; le champs d’actions devient ensuite inexistant dès lors qu’il est question d’administration de l’infrastructure (migration de VMs, politiques de placements etc).

 Description technique et organisationnelle

Actuellement, la plateforme CloudMIP se compose de 276 cœurs physiques pour environ 2TO de RAM. La partie stockage comprend un serveur NFS de 40TO en Raid-6. Les VMs peuvent se voir allouer un espace de stockage persistant allant jusqu’à quelques téraoctets.

Site de la plateforme