Posts tagged "interaction"

Interaction avec des Données Numériques Intégrées au Monde Physique : Application aux Maquettes d’Architecture

Les données sont aujourd’hui omniprésentes dans notre quotidien. Le projet neOCampus a pour but d’offrir de nouveaux services aux usagers d’un campus en exploitant des données de différentes natures (température, consommation, nombre de personnes, bruit, luminosité, etc.) et captées en continu dans toutes les salles du campus de l’Université. Toutefois une telle quantité de données est, pour l’utilisateur novice, complexe à analyser, comprendre et manipuler. Il est donc nécessaire de concevoir, d’implémenter et d’évaluer de nouvelles méthodes de visualisation et d’interaction avec ces données.

Ce projet explore l’apport potentiel de l’utilisation d’un support physique pour interagir avec ces données en entrée (contrôle et action de de l’utilisateur sur les données) et en sortie (rendu des données sur l’objet physique). En effet les données captées étant relatives à des bâtiments ou des dispositifs dans ces bâtiments, ancrer ces données dans un modèle physique représentant le lieu de collecte de la donnée doit permettre aux utilisateurs de mieux se projeter dans des données et donc de mieux les appréhender. On appelle cela la physicalisation interactive de données et l’on s’intéresse au développement de maquettes physiques interactives supports à l’exploration de données.

S5P5

Figure 1 : Visualisation de données de consommation énergétique sur des maquettes physiques

Objectifs scientifiques

Les objectifs de ce projet sont :

 Concevoir et développer un processus de construction d’une maquette physique interactive.

 Concevoir et étudier des techniques d’interaction sur maquette physique.

 Établir un environnement interactif pour augmenter une maquette physique.

Contacts

Florent.cabric@irit.fr, Marcos.serrano@irit.fr, Emmanuel.dubois@irit.fr

 

 

Exploration de données spatio-temporelles

Les données spatio-temporelles sont générées quotidiennement, que ce soit pour collecter la consommation énergétique d’un bâtiment ou tout simplement étudier la température des différentes salles de ce bâtiment. Face à des environnements de données aussi riches et complexes, il est important de définir ce qu’elles représentent. Ce type de données peut être décomposé en trois éléments clés : l’objet, qui est souvent l’entité clé, l’élément temporel, et le mouvement de cet objet dans l’espace à travers le temps. Les solutions explorées jusqu'ici pour manipuler ces données incluent généralement la souris 2D, les interfaces tangibles ou de l'interaction mid-air. Chacune d’entre elles présentent cependant des limitations ne permettant pas une manipulation optimale de ces données. Ainsi, il nous faut développer de nouveaux outils d’interactions pour faciliter l’exploration de ces données multidimensionnelles. Nous proposons donc une approche innovante couplant de l’interaction tangible, de la robotique et de la visualisation immersive pour faciliter ce processus.

S5P4S5P4BisS5P4ter

Figure 1 : Visualisation de données spatio-temporelles sur un parcours passant par les différents laboratoires partenaires de neOCampus

Objectifs scientifiques

Les objectifs du stage sont :

 D’élaborer une preuve de concept permettant d’interagir avec des données spatio-temporelles en combinant le concept de cube spatio-temporel et de robots tangibles

 De concevoir et développer un support d’interaction dynamique facilitant l’exploration et l’interprétation des données spatio-temporelles

Contacts

sabine.cassat@irit.fr, marcos.serrano@irit.fr, emmanuel.dubois@irit.fr

 

Conception de techniques d’interaction pour l’exploration de données spatiales dans des environnements immersifs

Le projet neOCampus vise à offrir de nouveaux services aux usagers du campus de l’université Paul Sabatier tout en réduisant l’empreinte écologique du campus. Ces deux objectifs passent par l’installation de capteurs sur le campus de l’université ainsi que le développement d’un environnement permettant la visualisation interactive des données géolocalisées fournies par ces capteurs.

Une des approches favorisant la visualisation de données spatialement distribuées est l’utilisation d’environnements immersifs. Ces environnements permettent à l’utilisateur de faire cohabiter des informations numériques ancrées géographiquement dans les environnements physiques. Ils améliorent la compréhension et l’exploration de données grâce à leurs capacités spatiales. 

Dans ce travail, nous proposons un nouveau paradigme d’interaction basé sur l’utilisation d’un dispositif à multiple degrés de libertés (DDL), supporté par le corps, pour interagir avec des visualisations immersives.

S5P1

Figure 1 : Utilisation d’une souris à plusieurs degrés de libertés sur le corps (support) pour l’interaction avec une visualisation immersive.

Objectifs scientifiques

Les objectifs de ce travail sont :

 La réalisation d’un espace de conception pour le paradigme d’interaction proposé.

 L’évaluation de la stabilité du support d’interaction et du dispositif à multiple DDL.

 

Contacts

houssem.saidi@irit.fr, marcos.serrano@irit.fr, emmanuel.dubois@irit.fr

 

Visualisation en ligne des données neOCampus

map_campusmap_salle

graphe

Les salles de cours du campus sont progressivement équipées de capteurs et effecteurs variés (température, humidité, luminosité, qualité de l’air, volets et luminaires pilotables, etc) afin de mieux comprendre les dynamiques des bâtiments et donc mieux les utiliser. Le site monitOCampus permet de monitorer ces données.

Ce site offre une visualisation multi-vue et multi-échelle des données issues des capteurs neOCampus, mises à jour en permanence. Ces données sont présentées sous forme géolocalisée, sous forme de courbes, ou de tableaux de données brutes. Plusieurs niveaux (campus, bâtiments, salles) sont disponibles pour chacune de ces formes. Il dispose d’un outil de filtrage et d’un outil de graphes à la demande. La navigation est facilité grâce à des bâtiments, salles et capteurs cliquables sur les vues cartes ainsi que des menus latéraux permanents.

Visitez www.neocampus.univ-tlse3.fr/monitocampus (accessible à la rentrée 2017).

Contacts

- Ludovic Burg (IRIT) : ludovic.burg@irit.fr

- Jérémy Boes (IRIT) : jeremy.boes@irit.fr

- Marie-Pierre Gleizes (IRIT) : marie-pierre.gleizes@irit.fr

 

Conception de techniques d’interaction multi-écrans pour la visualisation et la manipulation de données multidimensionnelles

ANRAP2-01

Le projet neOCampus vise à offrir de nouveaux services aux usagers du campus de l’université Paul Sabatier tout en réduisant l’empreinte écologique du campus. Ces deux objectifs passent par l’installation de capteurs sur le campus de l’université ainsi que le développement d’un environnement permettant la visualisation interactive des données géolocalisées fournies par ces capteurs. Une des approches favorisant la visualisation de données multidimensionnelles est l’utilisation de plusieurs écrans (environnements multi-écrans). Ces environnements offrent plusieurs avantages : ils améliorent l’interaction avec les données multidimensionnelles en distribuant les informations sur plusieurs écrans. Ils renforcent le travail en groupe et étendent l’espace d’interaction. Cependant, l’interaction avec ce type d’environnement est complexe et les outils utilisés pour interagir avec un seul écran y sont inadaptés. Ceci met en évidence la nécessité de concevoir de nouvelles techniques/Dispositifs d’interaction, adaptées aux environnements multi-écrans (EME) et permettant de profiter pleinement des avantages qu’ils offrent. Nous proposons TDome, une souris semi-sphérique à plusieurs degrés de libertés (DOF) augmentée d’un écran tactile. TDome, à travers un ensemble de techniques basées sur ses multiples DOF et conçues spécifiquement pour les EME, permet de répondre à leurs besoins.

Objectifs scientifiques

Design et conception de techniques/dispositifs d’interaction exploitant les facilités offertes par les environnements multi-écrans dans l’interaction avec des données multidimensionnelles et permettant :

• La visualisation des données sous différents niveaux de détail souhaités selon l’utilisation.

• Une prise en charge de la grande quantité de données fournies par des environnements tels que le campus de l’université Paul Sabatier.

Contacts

- Houssem Saidi (IRIT) : houssem.saidi@irit.fr

- Marcos Serrano (IRIT) : marcos.serrano@irit.fr

- Emmanuel Dubois (IRIT) : emmanuel.dubois@irit.fr

 

 

Conception et évaluation de techniques d’interaction pour la maquette physique neOCampus

fig1

Les maquettes s’inscrivent dans de nombreux contextes comme illustrer un bâtiment en cours de construction (architecture), tester l’acoustique (salle de concert) ou aider des visiteurs à visualiser leur trajet, trouver un magasin (aéroport, centre commerciaux).

La maquette neOCampus regroupe plusieurs contextes, permettant à la fois à l’utilisateur de se représenter en 3D le bâtiment, les étages, les salles. Mais aussi de pouvoir sélectionner un capteur d’une salle, consulter ses relevés présents ou passés, ou bien le comparer à un autre. Cependant, ces différentes maquettes ne sont pas interactives. La mise en place de techniques d’interaction et de retours visuels spécifiques à la maquette physique est donc nécessaire pour pouvoir naviguer et manipuler ces différentes données.

Objectifs scientifiques

Pour répondre à ces différents besoins, il est important d’établir, d’explorer puis d’expérimenter l’espace de conception de techniques pour interagir avec une maquette physique. Nous nous sommes aussi intéressés à l’affichage d’informations sur cette maquette selon 3 critères : l’animation, la position et la forme. Ces retours visuels se portent sur deux cas d’utilisation : la sélection d’un capteur ainsi que la navigation entre deux capteurs.

Contacts

- Florent Cabric (IRIT) : florent.cabric@irit.fr

- Marcos Serrano (IRIT) : marcos.serrano@irit.fr

- Emmanuel Dubois (IRIT) : emmanuel.dubois@irit.fr

 

Visualisation des données énergétiques du campus de Rangueil

AccueilAlerteProblemeVisualisation

Les fluides sont des éléments indispensables au bon fonctionnement d’un campus. Sur le campus de Rangueil, l’eau, l’air comprimé, l’électricité, le gaz et le chauffage sont autant de fluides consommés pour différents objectifs. Les consommations de ces fluides sont mesurées grâce aux capteurs situés au niveau de chaque bâtiment.

Dans le cadre du projet neOCampus, l’Université Paul Sabatier vise à contrôler leurs consommations et donc de diminuer leurs factures. Afin de pouvoir contrôler ces consommations, il est nécessaire de pouvoir visualiser les différentes données pour l’ensemble des bâtiments. Cette visualisation est nécessaire pour l’économe de flux de l’Université Paul Sabatier chargé de minimiser les consommations énergétiques.

Objectifs scientifiques

Dans le cadre de ce stage, l’objectif principal était de mettre en pratique les connaissances acquises tout au long de ma formation dans le domaine Informatique ou d’en découvrir davantage et d’utiliser les nouvelles technologies permettant de faire des interfaces graphiques. Le second objectif était de faire des recherches sur les différentes technologies permettant lire, d’écrire et d’analyser une quantité importante de données (sous format .csv) et de faire un comparatif afin de choisir la technologie la mieux adaptée.

Contacts

- Evergiste Mutoni (IRIT) : evergiste.mutoni@irit.fr

- Mathieu Raynal (IRIT) : mathieu.raynal@irit.fr

 

Back to Top