Posts tagged "application mobile"

BiodiverCity, l’application de géolocalisation de la biodiversité sur les campus

L’application BiodiverCity est née de la collaboration du laboratoire ECOLAB (UMR 5245) et de l’IRIT (UMR 5505). L’objectif était de proposer un outil numérique qui pourrait être pris facilement en main par le grand public afin d’inciter tous les usagers à réaliser des observations géolocalisées de la biodiversité sur leur campus. Ce projet s’est rapidement associé au dispositif national d’observatoires participatifs Inventaire Fac’ (www.inventairefac.com). 

A l’heure actuelle, il apparaît plus que jamais primordial de conserver l’ensemble de la biodiversité vivante de nos régions, dans les milieux naturels comme dans les villes. Les campus universitaires se révèlent être des sites privilégiés pour mettre en œuvre des approches novatrices en matière de gestion de la biodiversité, notamment par le biais des inventaires.

S4P6

Figure 1 : « Densité d’observation et tracé des trames vertes et bleues sur le campus de Paul Sabatier, Toulouse 3 »

 

Objectifs scientifiques

 

Les objectifs de BiodiverCity sont :

➢ Localiser pour pouvoir ensuite cartographier précisément la biodiversité sur le campus

➢ Sensibiliser les usagers grâce à une démarche participative et pédagogique

➢ Améliorer la qualité de vie sur le campus en préservant son cadre naturel et sa richesse biologique

Mots clés

biodiversité, application, environnement, sciences participatives, localisation

 

Contacts

 

 

application.biodivercity@gmail.com, magali.gerino@univ-tlse3.fr, georges.da-costa@irit.fr 

 

 

alertOCampus

Le campus de l’Université Paul Sabatier compte plus de 30 000 usagers. Le gaspillage de fluides (électricité, eau, air comprimé) y est inévitable mais pourrait être grandement amoindri grâce à un usage écoresponsable permis par l’utilisation des technologies numériques. Notre application légère et user-friendly permet à tous de s’impliquer dans la bonne gestion de leur campus en faisant remonter des informations importantes.

S2P10

Figure 1 : « Logo de l’application »

Objectifs

Les objectifs de l’application sont :

 Permettre aux usagers d’informer les services compétents

 Économiser l’énergie sur le campus

 Sensibiliser les usagers sur leur impact sur l’environnement

Contacts

alexandre.perles@irit.fr, marie-pierre.gleizes@irit.fr

 

cartOCampus, se déplacer facilement dans la faculté

L’université́ Paul Sabatier accueille quotidiennement des dizaines de milliers de personnes: étudiants, personnels ou professionnels. La faculté́ s'étend sur 264 hectares comprenant 407 000 m2 de surfaces bâties comprenant plus de 50 amphithéâtres et plus de 60 services (comme les secrétariats pédagogiques ou les sites de transport). En 2017 l'Université à accueilli plus d’une centaine de congrès et manifestations scientifiques. Ainsi, il est parfois difficile de se repérer sur le campus pour y retrouver une salle, un amphithéâtre ou même un bâtiment. cartOCampus répond à ces difficultés en proposant une application de trajet personnalisé sur smartphone.

S2P9

Figure 1 : « Logo de l’application»

Objectifs 

Les objectifs de l’application sont :

 Se repérer sur le campus

 Localiser un amphithéâtre, un bâtiment ou un service

 Proposer le trajet jusqu’au lieu souhaité

 Utilisation offline

 Application participative fondée sur OpenStreetMap

Contacts

maxime.durand1@univ-tlse3.fr, perles@irit.fr, dacosta@irit.fr 

 

Dématérialisation sécurisée des cartes sans contact

archi_finale_papier_secrypt

Les cartes sans contact sont le moyen le plus utilisé pour effectuer du contrôle d’accès. En effet, au niveau de l’université Paul Sabatier et notamment de l’IRIT, l’accès aux différents laboratoires ainsi que l’accès au parking se fait à l’aide de deux cartes sans contact de technologie RFID. Nous avons montré que ces cartes sont vulnérables à différentes attaques permettant ainsi de les cloner facilement. Afin d’augmenter la sécurité du système de contrôle d’accès, nous avons opté pour la solution consistant à dématérialiser le support physique de la carte MUT de type NFC sur un smartphone. En effet, la puissance de calcul du smartphone nous permet ainsi de déployer des algorithmes d’authentification plus complexes et plus sûrs pour palier aux vulnérabilités des cartes sans contact. Cependant, le système d’exploitation du smartphone (Android) est vulnérable et ne peut être considéré comme un environnement de confiance et donc il est nécessaire d’utiliser des composants sécurisés pour stocker et traiter les données d’authentification. Comme les téléphones ne sont pas tous pourvus en éléments de sécurité, nous avons élaboré une architecture Cloud déportant ces éléments de sécurité sur un serveur sûr afin de régler ce problème de compatibilité.

Objectifs scientifiques

Les objectifs de ce travail peuvent être résumés dans les points suivants :

• Améliorer la sécurité du contrôle d’accès aux ressources critiques du campus.

• Élaborer un protocole d’authentification fiable pour le contrôle d’accès.

• Étudier les performances d’un tel système pour un déploiement à grande échelle.

Contacts

- Mohamed Amine BOUAZZOUNI (IRIT) : mohamedamine.bouazzouni@irit.fr

- Fabrice PEYRARD (IRIT) : fabrice.peyrard@irit.fr

- Emmanuel CONCHON (XLIM) : emmanuel.conchon@xlim.fr

 

BiodiverCity : une application pour tous, mais aussi un projet de Sciences Participatives pour localiser la biodiversité de votre campus

visuel

Née de la collaboration entre deux laboratoires en 2015 : UMR EcoLab et UMR IRIT, dans le cadre de l’opération neOCampus, l’application BiodiverCity devient un outil de Sciences Participatives en collaboration avec le dispositif Inventaire Fac’ (www.inventairefac.com) d’observatoire participatif de la biodiversité sur les campus français. Son but : optimiser la collecte et le partage de données naturalistes, grâce à un outil numérique facile d’utilisation et accessible à tous.

A l’heure actuelle, il apparaît plus que jamais primordial de conserver l’ensemble de la biodiversité vivante de nos régions, dans les milieux naturels comme dans les villes. Les campus universitaires se révèlent être des sites privilégiés pour mettre en œuvre des approches novatrices en matière de gestion de la biodiversité, notamment par le biais des inventaires. L’enjeu est donc de mobiliser ce potentiel pour améliorer la qualité de vie sur le campus tout en préservant la richesse biologique de nos espaces urbains.

Son usage est a la portée de tous : il suffit d’ouvrir BiodiverCity et de s’en servir pour prendre en photo un organisme, végétal ou animal, observé au détour d’une balade sur le campus, puis de remplir un rapide questionnaire permettant de réaliser une première description de l’individu. Ensuite, l’application s’occupe de tout : elle sauvegarde automatiquement la date et l’heure de la prise de vue, la photographie, les résultats du questionnaire et surtout la localisation de l’observation grâce aux coordonnées GPS du smartphone utilisé. L’ensemble de ces données est finalement envoyé a Inventaire Fac’ et dans la base de données de l’application.

Objectifs scientifiques

- Aide à la localisation de la biodiversité sur le campus : connaitre le positionnement dans le temps et dans l’espace de la biodiversité => visualisation d’une carte des observations.

- Mise en place de plans de gestion et de conservation des habitats naturels du campus, tracer la trame verte et bleu à l’échelle locale.

- Sensibilisation les usagers du campus par les sciences participatives : prise de conscience de la biodiversité présente sur un campus et participation active à un projet.

- Amélioration de la qualité de vie et du bien-être de tous sur les campus par l’ensemble des services rendus tels que la régulation de la température, des flux d’eau et de la qualité de l’air.

Contacts

- Léa Medous (EcoLab-IRIT) :  application.biodivercity@gmail.com

- Magali Gerino (EcoLab) : magali.gerino@univ-tlse3.fr 

- Georges Da Costa (IRIT) : georges.da-costa@irit.fr

 

Application mobile pour l'écologie participative

screenshot

 

L’objectif de ce travail est de développer une application Android qui sera utilisé dans le cadre du concours Concours Usages Bâtiment Efficace 2020 (CUBE 2020). Elle permettra aux usagers du campus Paul Sabatier d’alerter le poste de sécurité en cas de dépense énergétique inutile, ou si un quelconque problème apparait au sein de l’université. L’utilisateur est identifié à l’aide de son compte universitaire, ce qui est un choix stratégique, pour limiter l’utilisation de l’application aux seuls membres de l’université. Le but principal de l’application produite est donc de faciliter la communication entre les usagers du campus et le poste de sécurité, et ainsi, faire des économies d’énergie à la fois pour l’environnement, et en l’occurrence dans ce cas-là aussi pour le concours.

Cette compétition a pour but de réduire la consommation énergétique de bâtiments, sans passer par une rénovation mais uniquement en optimisant leur usage. Les meilleurs se verront recevoir des cubes de platine, or, argent ou bronze. La technologie utilisée pour le développement de cette application est Android 4.0.3 Ice Cream Sandwich, qui correspond à l’interface de programmation niveau 15 d’Android. L’application développée est téléchargeable par environ 97.4% des smartphones Android.

Contacts

Clément Bonnefont (IRIT) : clement.bonnefont@irit.fr 

Jérémy Boes (IRIT) : jeremy.boes@irit.fr 

Marie-Pierre Gleizes (IRIT) : marie-pierre.gleizes@irit.fr 

 

Back to Top