Début du projet :Fin du projet :
Porteur de projet : Financements du projet
Chercheurs impliqués :

Dans le cadre du projet « Constitution d’un réseau international de SMART Campus » financé par l’appel à projet PHC FASIC 2018 de l’ambassade de France, 3 chercheurs (Pr Gleizes, Dr Glize et Dr Kaddoum) de l’IRIT (Institut de Recherche en Informatique de Toulouse) ont effectué un séjour à l’UoW (University of Wollongong). L’IRIT a également accueilli deux chercheurs (Dr Bathélemy et Dr. Verstaevel) de l’UoW.

Dans le cadre de ces séjours, deux séminaires sur le thème “From Smart Campus to Smart City” ont été organisés permettant aux chercheurs de présenter leurs travaux au laboratoire d’accueil. En Australie, ce séminaire a eu lieu en présence des représentants de l’ambassade et du city Council de Wollongong. Des informations supplémentaires sont disponibles sur : https://www.illawarramercury.com.au/story/5802164/french-professor-loves-smart-wollongong/ et https://www.facebook.com/abcillawarra/posts/2052028728176303.

Lors de la visite de l’UOW, Elsy Kaddoum a présenté ses travaux concernant un modèle d’agent pour la résolution collective de problèmes. Pierre Glize a présenté les systèmes complexes tel que étudiés par l’équipe SMAC. Ces deux présentations ont permis d’échanger autour de projets scientifiques communs aux deux équipes de recherche.

Suite à ces échanges, plusieurs collaborations ont été identifiées : 

  •       Un échange de données entre SMART Infrastructure Facilities et l’IRIT est en cours. Les données collectées dans le bâtiment de SMART vont être utilisées dans le cadre du projet Hybrid IoT qui consiste à déployer des capteurs réels et virtuels afin d’apprendre à l’aide d’un système multi-agent des informations sur l’environnement en minimisant le nombre de capteurs réels.
  •   Le projet régional CAPARI entre l’Université Toulouse II Jean Jaurès et l’Université Toulouse III Paul Sabatier, financé par la région Occitanie va être étendu à l’UoW ainsi qu’à l’Université de Medellin en Colombie. Ce projet concerne l’implication citoyenne dans les projets d’IoT. La partie expérimentation du projet a lieu dans le cadre de neOCampus sur les campus de Paul Sabatier et Jean Jaurès mais aussi sur l’école des Mines d’Albi. Le campus de l’UoW sera ajouté comme terrain d’expérimentation.
  •   Le projet ANR CATSS, en cours de soumission à la présélection en octobre 2018, concernant la simulation de collectifs de véhicules autonomes connectés, implique comme partenaires français : l’IRIT (UTPS), CLLE(UT2J), Université d’Evry et OKTAL. Deux partenaires australiens (sans être financés) participeront à la validation du système développé dans le cadre du projet, il s’agit de l’UoW et OKTAL-SYDAC.
  •   Un projet de simulation de trafic intégrant des données réelles est en cours de définition. Ce projet fera intervenir le digital living lab de Smart Infrastructure Facility de l’UoW, l’équipe systèmes multi-agents coopératif de l’IRIT de l’université de Toulouse, et l’équipe Naxys de l’université de Namur. Ces équipes apporteront leurs compétences en transport, intelligence artificielle et mathématique. Trois stages de Master 2 seront menés en coordination. Le premier concerne la conception d’un simulateur multi-agent de trafic de voitures adapté aux données issues du projet Smart Pedestrian réalisé en partenariat avec la ville de Liverpool, NSW. Ce stage est déjà en cours à l’UoW. Le second concerne un apport au simulateur d’un système multi-agent coopératif, il aura lieu à l’IRIT d’avril à août 2019. Le troisième concerne la simulation de trafic de voitures par approche d’attracteurs stochastiques, en collaboration avec l’Université de Namur. Une analyse comparative sera établie entre les deux dernières approches en soulignant leurs avantages et limites.

De plus, nous avons répondu à l’appel d’aide à la mobilité Nicolas Baudin pour des séjours d’Australiens à l’Université de Toulouse. Dans ce cadre, un étudiant Australien va effectuer un stage au sein de l’équipe SMAC d’une durée de 6 mois à partir de Décembre 2019.