Nos partenaires

CNRS

Rechercher





Accueil du site > Français > Thèmes de recherche > Thème 7 - Sûreté de développement du logiciel > Equipe MACAO > Projets collaboratifs

SoCKET


Titre : SoCKET - SoC toolKit for critical Embedded sysTems

Dimension : DGE

Date (période/durée) : 06/2008 - 06/2011

Partenaires : Astrium Satellites, AIRBUS, CEA-LETI, CNES, IRIT, Lab-STICC, Magillem Design Services, PSI-S, ST Microelectronics, Thales R&T, TIMA

Correspondant/Animateur (IRIT-MACAO) : Jean-Michel BRUEL, Iulian OBER


Résumé :

La complexité des systèmes embarqués n’a cessé de s’accroître au cours des 20 dernières années. Par exemple dans le domaine spatial où « l’intelligence » d’un satellite tel que SPOT1 était réduite au plus strict nécessaire, concentrée dans le logiciel de vol central d’un calculateur unique aux performances extrêmement limitées. Aujourd’hui un satellite de type METOP (en orbite depuis l’année dernière) compte plus de 20 calculateurs et autant de logiciels enfouis dans chacun des équipements bord. Dans le même temps, des solutions techniques et technologiques voient le jour, avec dans le monde de l’électronique une intégration de plus en plus forte (nombre de portes des FPGA/ASIC/SoC).

Une conséquence est que l’interface entre l’électronique et le logiciel qui l’accompagne devient plus difficile à définir, la frontière entre les deux domaines devient mouvante. Il en découle de nombreuses et fastidieuses itérations pour définir les optimums de conception (phase de partition matériel/logiciel). Au niveau logiciel, l’ingénierie de développement et de validation (méthodes, moyens) ainsi que les solutions architecturales arrivent à maturité, mais les alea les plus forts subis par le logiciel restent principalement liés à la variabilité ou la mauvaise connaissance du matériel que le logiciel pilote.

Le projet SoCKET réunit les efforts des industriels dans le domaine de l’aéronautique (AIRBUS), du spatial (ASTRIUM, CNES), de la distribution de l’électricité (Schneider-Electric), des semi conducteurs (STM, MDS, PSI-S) ainsi que Thales R&T et différents laboratoires publics (IRIT, Lab-STICC, LETI, TIMA) pour adresser le problème des méthodologies de développement des systèmes embarqués critiques. Il s’agit de définir un flot de développement « sans rupture », intégrant la qualification et la certification des équipements, depuis le niveau système jusqu’aux circuits intégrés et logiciels validés sur ces circuits intégrés. Le projet vise à maîtriser et appliquer les méthodologies de développement des SoCs aux systèmes embarqués critiques, maîtriser la « dimension système » (matériel + logiciel) et sa mise en œuvre dans les SoC.