Nos partenaires

CNRS

Rechercher





Accueil du site > Français > Thèmes de recherche > Thème 1 - Analyse et synthèse de l’information > Equipe VORTEX > Site de l’équipe Vortex > Simulation comportementale et vie artificielle

Présentation

Création et peuplement de mondes virtuels

Pour peupler les mondes virtuels, nous cherchons à synthétiser des entités artificielles, aptes à évoluer dans des univers qui leurs sont inconnus. Cela nous amène à travailler autour de la création de personnages autonomes et de formes tridimensionnelles. Nous développons, pour des « agents situés », divers mécanismes de prise de connaissances et de sélection d’actions. Face à la complexité de la conception de scenarii dans des environnements dynamiques, nous avons orienté nos travaux sur des mécanismes évolutionnaires (algorithmes et programmation génétiques, système de classeurs...) pour obtenir automatiquement, par émergence, des comportements d’acteurs adaptés. Nous avons montré comment il était possible d’utiliser des systèmes de classeurs pour produire des comportements simples utilisables directement [SAN04] ou réalisant la combinaison de champs de potentiel servant au contrôle. Cette approche nous a permis de produire des comportements adaptatifs [SAN06a] et, au delà, de faire collaborer une entité avec des entités programmées pour produire une stratégie de groupe [TRA06]. Nous avons récemment abordé le lien entre comportements réactifs et cognitifs en proposant un modèle écologique de création des connaissances [PAN08].

Emergence de systèmes comportementaux

Pour la création de formes, nous avons proposé des systèmes de génération automatique de formes 3D sous des contraintes géométriques, physiques, fonctionnelles ou artistiques [LUG08]. Cette dernière approche nous permet d’explorer les liens entre art et sciences et de participer à l’animation de cette thématique au niveau local et national. Nos recherches les plus récentes portent sur la synthèse simultanée de corps et de leurs contrôleurs pour des créatures artificielles plongées dans des simulateurs physiques. Il s’agit ici, sous contraintes fonctionnelles de faire émerger des créatures complètes évoluant dans un environnement physique [LAS06] ou physico-chimique [CUS08a] par l’utilisation de systèmes d’évolution et de modèles de croissance. Cela se réalise par « assemblage d’organes » [LAS08] ou par développement cellulaire dans une discipline émergente : l’ontogénie artificielle [CUS09].

Systèmes d’optimisation

La recherche de techniques d’optimisation toujours plus efficientes nous a mené à l’étude de systèmes d’optimisation (mono ou multi-objectif, optimisation en environnement dynamique, etc.) et de leur parallélisation [CUS08b]. Nous avons ainsi produit des avancées dans la prise en compte d’actions continues dans les XCS [TRA07,TRA08], la généralisation des systèmes d’évolution à des structures de données hétérogènes [BERO4] plus proches des problèmes rencontrés en environnement virtuel mais aussi dans l’étude de la robustesse et l’amélioration des heuristiques existantes [BER06a], la création de nouvelles heuristiques fondées sur des techniques évolutionnaires et leur application à des problèmes économiques [BER06b,SAN06b]. Nos travaux ont produit des publications de qualité, et une attractivité nationale et internationale validée par l’accueil de chercheurs et de nombreuses collaborations avec des industries et des laboratoires de recherche.