Nos partenaires

CNRS

Rechercher





Accueil du site > Français > Thèmes de recherche > Thème 7 - Sûreté de développement du logiciel > Equipe MACAO > Activités de recherche

Méthodes & Outils : besoins, traçabilité, méthodes, outils

L’utilisation des langages de modélisation et des outils associés s’imposant de plus en plus dans l’industrie du logiciel et ayant investi le domaine de l’ingénierie système durant la dernière décennie, nous avons assisté à deux mouvements dans la communauté IDM : d’une part, les langages généralistes standards tels que UML et SysML sont devenus plus complexes à cause de l’intégration de différents artefacts pour spécifier la dynamique des systèmes. D’autre part, les langages de modélisation spécifiques à un domaine (DSML) ont émergé en tant qu’alternative aux langages standards complexes grâce à l’avènement de nouvelles technologies performantes et à l’apparition d’environnements dédiés pour la création de langages. Cependant dans ces deux cas il reste un défi : la modélisation comportementale est largement sous-utilisée à cause du manque de maturité des outils pour les simuler et les valider bien qu’il soit évident qu’une telle validation augmenterait fortement la qualité et diminuerait le temps de mise sur les marchés des systèmes développés.

Notre objectif est de relever ce défi selon deux directions : la première est de proposer une méthode générique pour une simulation performante des DSML basée sur l’intégration des spécifications de la syntaxe abstraite (meta-modèle) et des sémantiques. De telles méthodes émergent actuellement mais elles nécessitent d’être adaptées pour les DSML ayant un aspect dynamique complexe. Pour apporter une solution au problème d’avoir des simulations performantes nous investiguerons les techniques d’exécution symbolique, qui permettent d’obtenir une représentation compacte d’une large classe d’exécution possible et ainsi atteindre un haut niveau de couverture durant la simulation. La seconde direction est l’étude des modèles orientés utilisateurs et de la visualisation des simulations et de leurs résultats. Nous avons récemment exploré cet axe avec des résultats encourageant dans le contexte du projet IFx-OMEGA.

L’analyse des modèles et les méthodes de validation que nous nous proposons d’étudier se fondent sur l’existence de transformations performantes et vérifiables. Faisant suite à nos (?) expériences précédentes concernant la vérification de modèles et sur nos travaux autour de la plate-forme NEPTUNE, nous envisageons d’étudier la transformation de modèles avec comme objectif de fournir une assistance qui combinera deux aspects de la transformation : spécification des règles de transformation incluant leurs contraintes et garantie de l’exactitude de ces règles. Nous travaillons actuellement sur des langages plus expressifs pour spécifier les contraintes de transformation sur les règles elles-mêmes, des ensembles de règles et des compositions de règles. Ce travail se déroule principalement dans le cadre du projet ANR CLIMT.