Thèse de doctorat, Université de Nice soutenue à l’INRIA Sophia Antipolis.

Contribution à la recherche d’information sémantique : Capitalisation des connaissances dans une mémoire documentaire d’interactions géniques.

Carolina MEDINA-RAMIREZ
mardi 30 septembre 2003.
 

Thèse Carolina Medina-ramirez

Thèse de doctorat de l'Université de Nice - INRIA Sophia Antipolis

Carolina Medina-Ramirez

Contribution à la recherche d'information sémantique :

Capitalisation des connaissances dans une mémoire documentaire d'interactions géniques.

Présentée le

le 30 septembre 2003
à l'INRIA Sophia Antipolis

Devant le jury composé de 

Président :  Peter Sander
Rapporteurs : Danièle Hérin, Alain Mille Directrice : Rose Dieng-Kuntz
Examinateurs : Jérôme Euzenat, Amedeo Napoli
 

Résumé :

Le Web sémantique apparaît comme la prochaine génération du Web, dont le but est de donner à l'information sur le Web une représentation
sémantique afin d'être accessible et compréhensible par des machines. Il repose sur des ontologies (pour la recherche et l'échange d'informations), des annotations sémantiques (représentant le contenu des ressources) et des langages de répresentation de connaissances pour répresenter formellement ces ontologies et ces annotations.  Les travaux dans ce sens ont donné lieu à différents formalimes, méthodes et outils pour annoter et gérer de manière sémantique les ressources du Web. Néanmoins, bien que la quantité non négligeable de formalismes proposés montre l'intérêt d'une telle approche, cela pose un problème au moment du partage d'informations représentées ; des mécanismes de traduction sont nécessaires pour la réutilisation des connaissances exprimées dans des langages d'expressivités différentes. Par ailleurs, parmi les ressources hétérogènes appartenant par exemple à une communauté scientifique ou à une entreprise, les documents (sous forme papier ou électronique) prennent une place importante dans la matérialisation de leurs connaissances. Les documents accessibles à partir du Web ou d'une base documentaire quelconque constituent une source considérable de connaissances à représenter, interroger, capitaliser et diffuser.

Le but de ce travail de recherche est a la fois de proposer une méthode de traduction entre langages d'expressivite différentes, ainsi que de
fournir un environnement pour exploiter, capitaliser et diffuser les connaissances d'un domaine (interactions géniques chez la Drosophila
Melanogaster) pour des besoins de recherches d'information.

Mots-clés : 
recherche d'information guidée par des ontologies, graphes conceptuels, ontologies, annotations sémantiques, XML, RDF(S), mémoire documentaire, documents virtuels, interactions géniques


Septembre 2003