Nos partenaires

CNRS

Rechercher





Accueil du site > Français > Thèmes de recherche > Thème 7 - Sûreté de développement du logiciel > Equipe MACAO > Propositions de stages, thèses et post-doc > Thèses

Exploitation de solutions logicielles pour garantir l’inter-opérabilité de composants hétérogènes - issus de DSML différents (15/01/2015)

Contact : Ileana Ober et Sophie Ebersold

Laboratoire IRIT — Thème 7 — Equipe MACAO

Direction et unité d’accueil

  • Domaine scientifique principal du thème concerné : Informatique
  • Libellé ACI/Programme ou discipline concernée : Génie Logiciel
  • Formation doctorale de rattachement (spécialité) : Informatique
  • Encadrants : Ileana Ober, Maître de conférences en Informatique habilité à diriger les recherches à l’université de Toulouse 3 et Sophie Ebersold, Maître de conférences en Informatique à l’université de Toulouse 2
  • Institut de Recherche en Informatique de Toulouse (IRIT)
  • Equipe : MACAO

Contexte, motivation

La réalité de la modélisation des systèmes complexes consiste actuellement en une multitude de modèles, décrits dans des langages adaptés aux divers métiers (et experts) impliqués dans ces systèmes. Le fait d’utiliser\définir différents langages de modélisation au lieu de se restreindre à un seul, comme c’est le cas par exemple dans l’approche MDA qui adopte uniquement le standard UML, permet de couvrir les différents aspects du système modélisé en s’adaptant aux experts de ces métiers et en leur donnant une capacité d’expression bine plus importante que s’ils étaient limités à un langage universel. Nous considérons donc un système décrit par différents modèles qui sont tous ou en partie décrits dans des langages de modélisation différents. La définition de ces langages, passe par la méta-modélisation des concepts qu’ils permettent d’exprimer. En effet, ces langages de modélisation (DSML) sont définis par des modèles appelés méta-modèles.

Néanmoins si le concept de DSML a plusieurs avantages approuvés et prouvés dans plusieurs travaux de recherche, mais aussi dans la réalité de l’entreprise, il a donné lieu à la création de nombreux langages de modélisation qu’il est urgent de maitriser. Ce dernier point pose un certain nombre de problématiques qui méritent d’être étudiées pour une utilisation optimale de l’Ingénierie Dirigée par les Modèles.

La première d’entre elles, si l’on considère le système d’information, consiste à produire un modèle global cohérent de l’ensemble. Une deuxième réside dans l’interopérabilité des langages de modélisation : Un système est modélisé par différents modèles qui sont décrit dans des langages de modélisation différents selon les points de vue structurel et sémantique. Quelles sont donc les approches (classification, combinaison, transformation …) et outils qui puissent faire inter-opérer les différents modèles d’un système donné, sans perdre la spécificité et l’information contenue dans chacun de ces modèles ?

Objectif de la thèse

La problématique qu’il nous intéresse de résoudre dans le care de cette thèse est celle de l’interopérabilité des modèles hétérogènes de façon générale et des langages de modélisation de façon plus précise.

Des outils tels que http://www.metacase.com/mep/, proposent aux différents concepteurs de créer et utiliser leurs propres langage de modélisation. Comment garantir l’interopérabilité des modèles ? Quelles solutions proposent les outils de ce type pour garantir la cohérence de l’ensemble ?

Planning Prévisionnel

Année 1

  • Étude des outils multi-DSML supports aux approches et langages de modélisation.
  • Comparaison de ces solutions sur la base d’un ensemble de critère (à définir au préalable)

Résultats attendus :

  • un rapport synthétisant l’étude bibliographique sur la thématique de la thèse
  • un exposé interne au laboratoire

Année 2

  • Identification des hétérogénéités ciblées par notre approche et des techniques permettant de les gérer,
  • Identification d’un ensemble d’incohérences à éliminer et définition de techniques permettant de le faire,
  • Implémentation de la solution proposée,
  • Comparaison de la solution proposée avec les solutions existantes, en se basant sur les critères d’évaluation précédemment établis.

Résultats attendus :

  • un rapport sur l’approche développée
  • exposé interne au laboratoire
  • au moins un article publié dans une conférence scientifique dans le domaine

Année 3

  • Test et optimisation de la solution proposée,
  • Manuscrit de la thèse.

Résultats attendus :

  • prototype opérationnel testé sur un cas d’étude
  • participation à des manifestations scientifiques
  • communication dans une conférence de rang A ou publication dans une revue internationale
  • mémoire de thèse