Nos partenaires

CNRS

Rechercher





Accueil du site > Français > Domaines d’application stratégiques > Ville intelligente

Contexte, positionnement, défis

Présentation synthétique

Le Domaine d’Application Stratégique "Smart City" de l’IRIT (DAS-SC) est concerné par les (r)évolutions numériques que sont en train de vivre les villes et plus largement les environnements urbains, tels que les campus, les quartiers, les halls d’entreprises ou d’exposition, etc. En effet, ces différents sites tirent profit de l’émergence et de la démultiplication des dispositifs interconnectés pour recueillir de grandes masses de données permettant alors d’offrir des services innovants à leurs usagers.

Les activités du DAS - Smart City sont donc prioritairement tournées vers les environnements urbains, innovants qui utilisent les technologies de l’information et de la communication et d’autres moyens pour améliorer la durabilité, la qualité de vie, l’efficacité et la compétitivité des services offerts, en assurant qu’ils satisferont les besoins des générations actuelles et futures concernant les aspects économiques, sociaux et environnementaux [1].

Plus précisément, la littérature a identifié huit dimensions essentielles pour caractériser les travaux relatifs au domaine des Smart City : management et organisation, technologie, gouvernance, pratiques contextuelles, humain et communautés, économie, infrastructure et environnement naturel [2].

Dans ce contexte, les travaux concernant les Smart City à l’IRIT sont centrés sur le développement et l’utilisation de technologies numériques, d’infrastructures matérielles et numériques appropriées, destinées au développement de nouveaux usages pour les humains et leurs communautés en particulier pour une meilleure appropriation de leur environnement. Au travers de collaborations extérieures, le DAS-SC pourra progressivement contribuer à des avancées en termes économiques.

Aujourd’hui les activités prépondérantes concernent la transition écologique et donc énergétique, la qualité de vie des citoyens par notamment la conception de services innovants et à la mobilité innovante :

  • Transition énergétique
    • Pilotage des réseaux (mix énergétique), smart grid
    • Transformation de l’information énergétique en un savoir (analyse) et savoir-faire (gestion) : science des données (extraction de connaissances et savoirs des données), visualisation interactive, contrôle et automatisation,
    • Détection de singularités et de dysfonctionnement
  • Qualité de vie (services, confort, santé), Ecocitoyenneté
    • Détection et apprentissage, dans le respect de la vie privée, du comportement des usagers et des dispositifs
    • Autonomie et auto-adaptation et des systèmes à leur environnement sociotechnique
    • Gestion du bien-être des usagers dans le milieu urbain et de l’acceptabilité des technologies introduites,
    • Gestion des données pour des services à plusieurs échelles : intégration de données multi-modales hétérogènes (volume, variabilité, vélocité), accès personnalisé multi-échelle aux données pour la ville intelligente
  • Mobilités, transports multi-modaux
    • Simulation de la dynamique liée aux déplacements et activités urbaines
    • Géolocalisation et synchronisation d’objets connectés et/ou autonomes
    • Optimisation des communications et des flux (piétons, véhicules, fluides)
    • Véhicules connectés autonomes

Enfin des échanges avec le DAS Santé / Autonomie sont envisagés pour tendre vers une ville intelligente inclusive, i.e. rendre possible l’utilisation de ces nouveaux services y compris à des personnes présentant une déficience, ainsi qu’avec le DAS Sécurité pour intégrer les problématiques de protection de la vie privée, sécurisation des réseaux électriques et informatiques.


[1] International Telecommunication Union - Focus Group on Smart Sustainable Cities, https://www.itu.int/fr/ITU-T/focusg...

[2] Chourabi H, Nam T, Walker S, Gil-Garcia JR, Mellouli S, Nahon K, Pardo T and Scholl HJ, Understanding Smart Cities : an integrative framework, In proceedings of the 45th Hawaii International Conference on System Sciences (Maui, HI, Jan 4-7), IEEE Computer Society Press, 2012, 2289 – 2297