Nos partenaires

CNRS

Rechercher





Accueil du site > Français > Evénements > Soutenances > Soutenances de thèses

Soutenances de thèses

 

 

Identification systématique et représentation des erreurs humaines dans les modèles de tâches

Racim Mehdi FAHSSI - Equipe ICS - IRIT

Vendredi 14 Décembre 2018, 8h00
UT3 Paul Sabatier, IRIT, Auditorium J. Herbrand
Version PDF :

Jury

- M. Philippe PALANQUE, Professeur des universités à Université Paul Sabatier, Directeur de these
- M. Jean VANDERDONCKT, Professeur des universités à UC Louvain, Rapporteur
- Mme Káthia MARÇAL DE OLIVEIRA, Maîtresse de conférence à l'Université de Valenciennes, Rapporteure
- Mme Célia MARTINIE, Maîtresse de conférence à l'Université Paul Sabatier, CoDirectrice de these
- M. Marco WINCKLER, Professeur des universités au Laboratoire d'Informatique, Signaux et Systèmes de Sophia-Antipolis, Examinateur
- M. Jean-claude TARBY, Maitre de conférence à l'Université Lille 1, Examinateur
- Mme Christine GRIS, experte Flight Warning à AIRBUS Group, Invitée

Mots clés

modélisation de tâches, erreurs humaines, systèmes critiques, certification

Résumé

Dans les approches centrées utilisateur, les techniques, méthodes, et processus de développement utilisés visent à connaître et comprendre les utilisateurs (analyser leurs besoins, évaluer leurs manières d'utiliser les systèmes) dans le but de concevoir et développer des systèmes utilisables, c'est-à-dire, en adéquation avec leurs comportements, leurs compétences et leurs besoins. Parmi les techniques employées pour garantir l'utilisabilité, la modélisation des tâches permet de décrire les objectifs et activités des utilisateurs. Grâce aux modèles produits, les spécialistes des facteurs humains peuvent analyser et évaluer l'efficacité des applications interactives. Cette approche d'analyse et de modélisation de tâches a toujours mis l'accent sur la représentation explicite du comportement standard de l'utilisateur. Ceci s'explique par le fait que les erreurs humaines ne font pas partie des objectifs des utilisateurs et qu'ils sont donc exclus de la description des tâches. Cette vision sans erreurs, suivie largement par la communauté en Interaction Homme-Machine, est très différente de celle de la communauté en Facteur Humain qui, depuis ses débuts, s'intéresse à comprendre les causes des erreurs humaines et leur impact sur la performance, mais aussi sur des aspects majeurs comme la sûreté de fonctionnement et la fiabilité des utilisateurs et de leur travail. L'objectif de cette thèse est de démontrer qu'il est possible de décrire de façon systématique, dans des modèles de tâches, les erreurs pouvant survenir lors de l'accomplissement de tâches utilisateur. Pour cette démonstration, nous proposons une approche à base de modèles de tâches associée à un processus de description des erreurs humaines et supportée par un ensemble d'outils. Cette thèse présente les résultats de l'application de l'approche proposée à une étude de cas industrielle dans le domaine d'application de l'aéronautique.

 

Retour