Nos partenaires

CNRS

Rechercher





Accueil du site > Français > Evénements > Soutenances > Soutenances de thèses

Soutenances de thèses

 

 

Temporalité et réseaux sociaux : prise en compte de l'évolution dans la construction du profil utilisateur

Sirinya ON-AT - Equipe SIG - IRIT

Lundi 29 Mai 2017, 10h30
UT3 Paul Sabatier, IRIT, Auditorium J. Herbrand
Version PDF :

Jury

Ladjel BELLATRECHE, Ecole nationale Supérieur de Mécanique et d'Aérotechnique (ENSMA), Examinateur
Hubert DUBOIS, CEA, Examinateur
Christine LARGERON, Université Jean Monnet, Rapporteuse
Josep LLADOS, Universitat Autonoma de Barcelona, Rapporteur
André PENINOU, Université Toulouse 2 Jean Jaurès, Co-encadrant
Florence SEDES, Université Toulouse 3 Paul Sabatier, Directrice de thèse
Invités:
Marie-Françoise CANUT, Université Toulouse 2 Jean Jaurès, Co-encadrant
Nadine JESSEL, Université Toulouse 2 Jean Jaurès

Mots clés

Système de personnalisation, Profil utilisateur, Profil social, Réseau égocentrique, Evolution

Résumé

Pour pouvoir restituer des informations qui correspondent aux besoins de l'utilisateur, les mécanismes d'adaptation doivent disposer de métadonnées sur celui-ci telles que ses caractéristiques personnelles, ses préférences générales, ses centres d'intérêt. De ce fait, le profil utilisateur construit à partir de celles-ci devient central dans tout système basé sur la personnalisation.
Dans cette thèse, nous nous focalisons sur l'approche qui consiste à s'appuyer sur le réseau social de l'utilisateur pour enrichir le profil de cet utilisateur, les métadonnées explicites étant complétées par les informations issues de notre processus d'analyse.  Nous appelons les techniques ou processus associés à cette approche « profilage social ». Le terme « profil social » désigne un profil construit à l'aide du réseau social de l'utilisateur. Un profil social contient les métadonnées traduisant les intérêts de l'utilisateur extraits à partir des informations partagées par les individus de son réseau social.
Les intérêts de l'utilisateur évoluant au fil du temps dans la vie réelle, il en est de même pour ceux extraits depuis son réseau social : pertinents à un moment donné, ils peuvent ne plus être significatifs ultérieurement. Partant de ce constat, les principales informations que nous souhaitons étudier pour détecter un changement de centres d'intérêt ne sont pas ciblées sur l'utilisateur lui-même mais sur les éléments de son réseau social (liens entre les membres, informations qui circulent entre eux) : l'évolution du profil social de l'utilisateur est donc liée à l'évolution de son réseau social.
Nous proposons une démarche générique de profilage social efficace permettant de construire un profil social représentatif de l'utilisateur prenant en compte différents types de réseaux ainsi que leurs caractéristiques évolutives. Pour prendre en compte l'évolution des intérêts dans le profil social, nous avons proposé d'améliorer l'efficacité des processus de construction du profil social existants en intégrant la prise en compte de l'évolution du réseau social de l'utilisateur. Nous proposons d'intégrer un facteur temporel dans ces processus (approche basée sur des individus et approche basée sur les communautés). La solution permet de privilégier les intérêts provenant d'informations significatives et à jour.  Il s'agit donc d'intégrer une mesure temporelle dans l'étape d'extraction et pondération des intérêts.  Cette mesure est calculée d'une part, à partir de la pertinence temporelle des informations utilisées pour extraire cet intérêt et d'autre part, à partir de la pertinence temporelle de l'individu qui partage ces informations.
Nous mettons en œuvre la méthode proposée au travers d'expérimentations dans deux réseaux sociaux différents : DBLP et Twitter. Les résultats de ces expérimentations nous ont permis de montrer l'efficacité de la méthode temporelle proposée par rapport aux processus de construction du profil social qui ne prennent pas en compte des critères temporels. En étudiant les résultats en fonction des techniques de pondération des intérêts ou fonctions temporelles utilisées, nous constatons que la fonction temporelle et la technique utilisées donnant les meilleurs résultats varient selon l'approche de construction du profil social choisie, selon la taille et la densité du réseau étudié mais aussi selon sur le type de réseau.

 

Retour